« Depuis quelques années, force est de constater un rétrécissement des marges d’action et des conditions d’expression des organisations de la société civile en général et singulièrement des journalistes, des défenseurs des droits humains ou des militantes féministes. (…) Cette détérioration de l’espace civique a été renforcée par la crise sanitaire mondiale qui a parfois fourni le prétexte à la mise en place de lois d’urgence, assorties de restrictions à l’accès à l’information, de mesures de censure et de fermeture de sites web et de médias indépendants, mais également à des détentions arbitraires, entre autre. En fait, la pandémie n’a fait que révéler et parfois aggraver une tendance déjà à l’œuvre » (Giovanna Tanzarella, vice-présidente du REF)

Voisinage Sud Méditerranée
Bonne gouvernance et Etat de droit
Dévelopement économique et dialogue social
Source
Réseau Euromed France