Nations Unies
Tunisie
Sécurité et lutte contre les violences

A l’initiative du gouvernement intérimaire, la conférence internationale pour la stabilité de la Libye s'est tenue à Tripoli jeudi 21 octobre avec la participation d’une trentaine de délégations ministérielles ainsi que l’ONU, l’Union européenne et l’Union africaine. Objectif : soutenir le processus de transition en Libye.

À l'issue de cette rencontre, le gouvernement libyen s'est engagé à respecter les résolutions de l'ONU et à « créer un environnement propice à la tenue d'élections nationales transparentes et inclusives le 24 décembre », a déclaré la ministre libyenne des Affaires étrangères, Najla al-Mangoush. Le gouvernement a également réitéré son « refus des ingérences étrangères » dans les affaires libyennes et les « tentatives de semer le chaos en Libye ».

Le chef du gouvernement intérimaire Abdelhamid Dbeibah a pour sa part annoncé que les élections auront lieu « à la date prévue », le 24 décembre prochain, et a appelé au « respect des résultats ».