Voisinage Sud Méditerranée
Dévelopement économique et dialogue social

Les 42 États membres de l’Union pour la Méditerranée (UpM) se sont réunis par vidéoconférence pour la 11e Conférence ministérielle afin de lancer trois nouvelles réformes en matière de commerce et d’investissement. Ils ont également appelé au renforcement des liens commerciaux dans la zone euro-méditerranéenne, élément crucial pour la reprise économique régionale. 

Cette Conférence ministérielle sur le commerce de l’UpM a souligné l’importance de veiller à ce que les partenaires méditerranéens puissent tirer pleinement parti de l’ouverture des marchés. Les nouvelles initiatives en matière de commerce et d’investissement soutenues par l’UE et mises en œuvre par les organisations partenaires – le Centre du Commerce International, l’Organisation Internationale du Travail et l’Organisation de Coopération et de Développement économiques – contribueront à cet objectif. D’un montant total de 11 millions d’euros, ces initiatives renforceront l’impact du commerce et de l’investissement dans la création d’emplois dans le sud de la Méditerranée et encourageront le développement économique inclusif.  

Le Secrétaire Général de l’UpM Nasser Kamel a déclaré : « La pandémie actuelle a entraîné de profondes perturbations mondiales dans les chaînes de valeurs, une contraction dans les échanges commerciaux et les flux d’investissement. Toute « nouvelle normalité » dans laquelle le renforcement des échanges et de l’intégration économique régionale ne prendrait pas le dessus, elle ne répondrait pas aux aspirations légitimes des populations des deux rives de la Méditerranée. La réunion d’aujourd’hui démontre la volonté commune de 42 pays de travailler ensemble dans ces domaines et illustre la méthodologie de l’UpM axée sur l’action qui transforme nos mandats politiques en initiatives concrètes par le biais d’un dialogue régional multipartenaire ».