Pays européens
Migration et mobilité

Les services d’urgence des Canaries ont annoncé que plus de 1 600 migrants africains sont arrivés sur les côtes des îles espagnoles en seulement 48 heures.

Dans une déclaration accordée à l’agence AFP, une porte-parole des services d'urgence des Canaries a indiqué que samedi, une vingtaine d’embarcations transportant mille personnes a débarqué dans les îles de Grande Canarie, Tenerife et El Hierro alors que le cadavre d’un migrant a été récupéré à El Hierro. Le lendemain, 600 autres personnes ont réussi à rejoindre la région et ont été prises en charge par les autorités locales.

Au cours d’une visite aux Canaries effectuée vendredi dernier, la Commissaire européenne aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, a affirmé que « beaucoup de personnes n’ont pas besoin de protection internationale » ce qui veut dire que les retours vers les pays d'origine et de transit peuvent être envisagés.

Selon la Commissaire européenne, « fournir une protection internationale à ceux qui en ont besoin est une obligation morale, un droit fondamental, mais ceux qui n'ont pas besoin de cette protection internationale doivent retourner dans leur pays d'origine ». Ylva Johansson a dans ce cadre annoncé que, face à l’explosion des arrivées sur les îles, l’Espagne et la Commission européenne travaillent conjointement afin d’organiser les retours vers les pays d'origine et de transit.