Réseau des ONG arabes pour le développement
Majalat
Egypte
Bonne gouvernance et Etat de droit
Sécurité et lutte contre les violences

Human Rights Watch (HRW) a publié un nouveau rapport accusant les autorités égyptiennes d’avoir commis plusieurs exécutions extrajudiciaires sous couvert de lutte antiterroriste.

Intitulé « Les forces de sécurité se sont occupées d’eux : Exécutions extrajudiciaires par les forces de sécurité égyptiennes et autres morts suspectes » (Security Forces Dealt with Them”: Suspicious Killings and Extrajudicial Executions by Egyptian Security Forces), le rapport de 101 pages a dévoilé que « des combattants armés présumés qui ont été exécutés lors de soi-disant fusillades ne présentaient aucun danger immédiat pour les forces de sécurité ou autrui au moment où ils ont été tués, et que dans de nombreux cas, ils se trouvaient déjà en détention ».

Joe Stork, directeur adjoint de la division Moyen-Orient à HRW, a dans ce cadre déclaré que « depuis des années, les forces de sécurité égyptiennes procèdent à des exécutions extrajudiciaires, affirmant que les victimes ont été tuées dans des fusillades ».

L’ONG a appelé « les partenaires internationaux de l’Egypte à cesser les transferts d’armes à destination de ce pays et à infliger des sanctions aux services de sécurité et aux fonctionnaires endossant la plus grande part de responsabilité dans ces violations répétées ».