Jordanie
Migration et mobilité

Deuxième vaccin autorisé en Jordanie après celui de Pfizer-BioNTech, le chinois Sinopharm a donné le coup d’envoi à la campagne de vaccination en Jordanie. Le roi Abdallah 2 et son fils le Prince héritier Hussein ont été les premiers à avoir été vaccinés.

Mercredi 13 janvier, le royaume a entamé sa campagne de vaccination en commençant par le personnel soignant et les personnes âgées de plus de 60 ans. Gratuit pour les Jordaniens et les résidents étrangers, le vaccin sera également accessible aux réfugiés vivant en Jordanie.

Majoritairement originaires de la Syrie, 750 000 réfugiés (chiffre de l’ONU) vivent en Jordanie et vont bénéficier du vaccin contre la Covid-19. Dans ce cadre, le responsable des relations extérieures du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Réfugiés (HCR) à Amman, Francesco Bert, a indiqué, dans une déclaration accordée à RFI, que les réfugiés vivent dans le pays et font partie intégrale de la population ce que veut dire qu’en les vaccinant, les autorités jordaniennes assurent la protection de toute la société. Francesco Bert a appelé les autres pays à suivre l’exemple du royaume.

Rappelons que suite à la baisse des nouveaux cas, le Premier ministre Bicher al-Khasawneh a déclaré que les mesures de restrictions devraient être allégées prochainement et que les écoles rouvriraient dès le début du mois prochain.