Algérie
Jordanie
Liban
Maroc
Tunisie
Pays européens
Dévelopement économique et dialogue social
Justice sociale et climatique

Le Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES) a publié le 30 mai un communiqué de presse critiquant les principales lacunes dans le rapport intérimaire (en anglais) du «consortium d'évaluation» des accords d'association euro-méditerranéens, mandaté par la Commission européenne.

Selon le FTDES, le rapport précité a déjà été critiqué par 24 organisations des six pays euro-méditerranéens concernés, en décembre dernier. Le FTDES a également noté qu'en dépit de la soumission à l'équipe d'évaluation le 8 mai dernier d'un certain nombre de questions spécifiques, qu'il pensait devoir être abordées et améliorées, le résultat final du rapport n'apporte que quelques améliorations marginales sans s’écarter de sa trajectoire.

« Le modèle macroéconomique utilisé n'est toujours pas conforme à ses objectifs et est imposé par la Commission européenne, ce qui révèle une violation du principe d'indépendance. Les évaluateurs n'ont analysé que les résultats fournis par la Commission européenne […] C'est un modèle avec des hypothèses néolibérales […] », a ajouté le FTDES.

Le FTDES a également souligné que les organisations de la société civile n'avaient pas eu l’opportunité de voir leurs contributions prises en compte lors de la rédaction de ce rapport.

Le FTDES a également critiqué la stratégie de communication du consortium qui n'a publié le rapport intermédiaire qu'en anglais, sans envisager l'ajout d'une version arabe et française, ce qui pourrait fortement impacter sa portée, notamment dans la région Afrique du Nord.