Majalat
Liban
Bonne gouvernance et Etat de droit
Sécurité et lutte contre les violences

L’ancien Premier ministre et l’un des principaux leaders de la communauté sunnite libanaise Saad Hariri a annoncé, lundi 24 janvier 2022, son retrait de la vie politique. Lors d’un bref point de presse organisé à Beyrouth, Hariri a appelé son parti politique à ne pas présenter de candidats aux prochaines élections législatives prévues pour le mois de mai prochain.

« Je suis convaincu qu'il n'y a pas de place pour une quelconque opportunité positive pour le Liban à la lumière de l'influence iranienne, du désarroi international, de la division nationale, du sectarisme et de l'effondrement de l'Etat », a expliqué l’ancien Premier ministre.

A la suite de cette annonce, plusieurs personnes sont sorties manifester leur colère, bloquant les principales routes de la capitale. Le Premier ministre libanais, Najib Mikati, a pour sa part estimé que la décision de Saad Hariri constituait une « page triste pour le pays et pour lui personnellement ».