Libye
Sécurité et lutte contre les violences

 

La Mission d'appui des Nations-Unies en Libye a annoncé, le 2 juillet 2021, l’échec des pourparlers inter-libyens de Genève. Après une réunion de 5 jours dans la capitale suisse, les délégués du Forum de dialogue politique libyen et les médiateurs de l'ONU n’ont pas réussi à trouver un compromis sur les modalités de la tenue d'une élection présidentielle et de législatives en décembre prochain.

 

Réagissant à cet échec, le Premier ministre libyen, Abdelhamid Dbeibeh, a renouvelé son engagement à faire en sorte que les élections se tiennent dans les délais prévus. Dans un tweet publié samedi soir, le Premier ministre a appelé « tous les partis nationaux et la mission de l'ONU à assumer leurs responsabilités, à donner la priorité à l'intérêt public et à s'entendre sur une formule qui garantit la tenue des élections dans les délais ».

 

Rappelons que le président du Parlement libyen, Aguila Saleh, a déclaré en début de semaine que si jamais les pourparlers inter-libyens venaient à échouer, les députés reviendraient vers une loi de 2014 qui instaure le suffrage universel direct pour la présidentielle.