Nations Unies
Sécurité et lutte contre les violences
Droits des femmes

A l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, l’Organisation des Nations-Unies (ONU) a lancé les 16 Jours d’activisme contre la violence basée sur le genre sous le thème « Oranger le monde : mettre fin dès maintenant à la violence à l’égard des femmes ! »

Se déroulant du 25 novembre au 10 décembre 2021, ces 16 Jours d’activismes permettront d'informer, d'exprimer, de partager et d'agir « pour créer un monde libre de violences pour toutes les femmes ». L’initiative, menée par la société civile et lancée par le Centre for Women's Global Leadership, a été créée pour la première fois en 1991.

Rappelons qu’un récent rapport publié par ONU Femmes a dévoilé que deux femmes sur trois ont déclaré qu’elles, ou une femme qu’elles connaissaient, avaient subi une forme de violence et qu’elles étaient plus susceptibles de faire face à l’insécurité alimentaire.

Seulement une femme sur dix a indiqué que les survivantes s’adresseraient à la police pour obtenir de l’aide. Le rapport a également révélé qu'environ un quart des répondantes se sent moins en sécurité chez elle et que les tensions dans son ménage ont augmenté depuis le début de la pandémie. Les maltraitances physiques sont évoquées par 21 % des sondées qui ne se sentent plus en sécurité chez elles.