Pays européens
Migration et mobilité

 

La porte-parole de l'Organisation internationale des migrations (OIM), Safa Msehli, a annoncé que les garde-côtes libyens ont intercepté plus de 500 migrants en Méditerranée en deux jours. 

 

Dans une déclaration accordée à Infomigrants, Safa Msehli a indiqué que les migrants, qui ont été répartis sur sept embarcations et qui ont passé deux jours en mer, ont tous été renvoyés en Libye. Selon la même source, une vingtaine de personnes se sont noyées en mer.

 

Rappelons que le 15 juillet courant, Amnesty International a publié un rapport sur la situation des migrants dans les centres de détention libyens. Selon l’ONG, les migrants sont victimes de violences, de viols et de torture au sein de ces centres, appelant à les « fermer immédiatement ». 

 

Amnesty International a accusé l’Union européenne de « complicité » dans le sort réservé aux migrants qui se trouvent dans les centres libyens. De son côté, le Parlement italien a renouvelé son aide financière et logistique aux garde-côtes libyens.