Majalat
Pays européens
Migration et mobilité

Le fondateur de l’ONG Heroes del Mar, José Clemente, a annoncé qu’un bateau de la compagnie Trasmediterranea, affrété par les autorités espagnoles, s’est rendu à Oran avec, à bord, 30 migrants qui étaient détenus au centre de détention pour étrangers (CIE) de Barcelone.

Le 21 novembre, 88 personnes ont été reconduites en Algérie en partance du port d'Almeria selon José Clemente qui a ajouté que 156 personnes ont été renvoyées vers Oran et Ghazaouet les 13, 10 et le 3 novembre. Ainsi, 304 Algériens ont été ramenés dans leur pays par les autorités espagnoles.

Le quotidien El Pais a pour sa part révélé que le ministère espagnol de l’Intérieur a signé un contrat avec la compagnie Trasmediterranea en août dernier mobilisant ainsi quatre ferries pour « expulser les Algériens en situation irrégulière arrivés par bateaux ». Selon le journal, la sous-traitance de chaque navire, « qui comprend la prise en charge des rapatriés et des agents qui les accompagnent, ainsi que leur voyage de retour en Espagne », coûte au total 300 000 euros.

Rappelons que les autorités espagnoles ont annoncé près de 10 000 Algériens sont entrés irrégulièrement sur le territoire depuis le début de l’année, soit 20 % de plus que l’année dernière.